affiche 2019
Festival Densités – 2020
Édition #26 – ANNULÉ
Cette année, le festival devait accueillir :
Hysterrae : Cinzia Marzo, Silvia Gallone, Irene Lungo & Shadi Fathi / KrCi : Loris Binot & Emilie Skriejl invitent Le Quan Ninh / Couac : Heddy Boubaker & Sébastien Lespinasse / Satellites : Patricia Bosshard , Jasmine Morand & Dragos Tara / Osoresan (Mount of Fear) : Natacha Nisic / Little Tighter : Claire Bergerault & Fred Jouanlong / L’autour aux points du jour : Noorg (Loic Guénin, Eric Brochard) / Solo : Anthony Pateras / Trio : Sophie Agnel, Joke Lanz, Michael Vatcher / Solo : Will Guthrie / Dustbreeders : Yves Botz, Thierry Delles, Michel Henritzi, Visibles / Invisibles : Emilie Borgo, Xavier Saïki / Duo : Terrie Hessels, Andy Moor / Duo : Pascal Marzan, Pascale Gille / Tumult : Arnaud Rivière, Mario De Vega / Los Amargados : Petr Vrba, George Cremaschi / We use cookies & al : Simon Henocq, Romain Al. Exposition « Bonne nouvelle » : Marie Bouchacourt, Benoit Carpentier et Sarah D’Haeyer / « Fougères sensibles » relaxation (E. Borgo, L. Lenhard) / l’hôtesse ou bergère : HélèneA…

Spectacle: Corps-Paysages

Corps-Paysages, un spectacle danse & mouvements
avec Emilie Borgo & Nicolas Lanier, en tournée dans les écoles meusiennes et chez l’habitant
Un moment inédit, qui rebondit et tricote une histoire avec la singularité du lieu et l’imprévisibilité des rencontres. Cette partition dansée explore les liens entre l’architecture, le paysage et les dynamiques du vivant. Ensemble, les deux danseurs partent à la découverte d’espaces, ils se croisent, se frottent, se confrontent ? Ils inventent à coup sûr un paysage… intime ?

Représentations scolaires:
Lundi 28 juin: École Maginot, Belleville-sur-Meuse 
Mardi 29 juin: École de la Woëvre, Fresnes-en-Woëvre 
Jeudi 1er juillet: École des Courlis, Stenay 
Vendredi 2 juillet: RPI de Thillot-Hannonville 
Chez l’habitant:
Vendredi 2 juillet à 19h: à Herbeuville (info et résas : info@vudunoeuf.asso.fr)

IL FAIT BEAU

Le numéro 1 de la revue « Il fait beau » est enfin sorti !
Si vous voulez recevoir un numéro, faites-nous signe.

Vous pouvez aussi le retrouver à
Verdun
Librairie Entrée Livre
Metz
Librairie Autour du Monde
Librairie La Cour Des Grands
Le Carré des Bulles
Disquaire La Face Cachée

Cette revue est réalisé par les résidants du foyer de Glorieux à Verdun et en partenariat avec l’Adapei de la Meuse.
Un atelier artistique mené par l’association Vu D’un Oeuf.

Revue "Il fait beau", réalisée par les résidents du foyer de Glorieux à Verdun.

Les ateliers 2021

LE GÉANT ÉPARPILLÉ
Un projet conte & arts plastiques
Artistes : Florie Bel (plasticienne, costumière) et Emmanuelle Pellegrini (poète, écrivain)
Avec les maternelles de l’école publique « Les Courlis » à Stenay

Les enseignants ont émis le souhait de travailler sur le corps dans sa relation avec le modelage et la sculpture. Et en effet, le corps, les émotions, l’expression de soi, la reconnaissance de l’autre sont des thématiques au centre de l’évolution de l’enfant en maternelle notamment dans son rapport aux autres, sa capacité motrice. Mais aussi la capacité à nommer et comprendre les expressions du visage, les sentiments. La proposition faite par les artistes est d’amener au modelage par le récit, le conte et l’imaginaire. Pour ce faire nous avons pensé à un être mythologique omniprésent dans les contes : le géant.

Le corps en présence quand les visages sont masqués
Loin de vouloir axer un atelier artistique sur le thème du « COVID », il nous a semblé important d’axer nos priorités sur ce que peuvent vivre et ressentir les enfants en bas âge dans ce contexte bien particulier. Une certaine physicalité s’est perdue ou du moins complexifiée dans le contexte de la crise sanitaire actuelle… avec le port du masque qui devient quotidien pour de nombreux adultes autour d’eux, les enfants doivent en tout cas réapprendre ou en tout cas intégrer d’autre codes en matière de lien social et de rapport aux autres. Pour certains ils ont même vécu leur première année en classe dans le contexte de la crise sanitaire et du masque. C’est donc un corps morcelé qui se présente à eux où les expressions du visage sont beaucoup plus difficilement perceptibles.
Modeler des fragments, le récit comme unité
Il s’agit en quelque sorte de se réapproprier le corps et tenter d’expliquer l’invisible par le récit et la sculpture. Pour la partie sculpture, il nous a semblé donc tout naturel de pouvoir concilier à nouveau le collectif et la symbolique forte de construire des morceaux de corps tous ensembles. La nécessité étant de parler du corps de manière onirique et sensible, de laisser aller l’imagination pour comprendre l’infiniment petit et l’infiniment grand, parler de ce qui est caché et de ce qui est présent et ainsi détourner le sujet par l’imaginaire et la fiction. Nous avons voulu y apporter la fiction et le conte qui sera le liant entre les classes.
Ecrire une histoire avec les tout-petits nécessite de libérer la parole et d’enrichir l’échange avec l’enfant, c’est pourquoi au vu de la thématique et de la situation que nous vivons tous actuellement, co-construire une histoire collective à toute l’école en laissant la parole et les mots aux enfants nous a semblé vital.

Les enfants ont inventé leur propre histoire du Géant de Stenay et l’ont même réalisé en vrai !


OÙ SONT LES COSMONAUTES ?
Un projet danse et arts plastiques
Artistes : Benoît Carpentier (plasticien) et Pascale Gille (chorégraphe, danseuse)
Avec les CP et CM1 de l’école publique « Maginot » à Belleville-sur-Meuse

Projet : à la croisée des gestes et des traces 

La danse et la peinture sont pour nous deux médiums propices et complémentaires pour questionner l’acte créatif contemporain. Dans nos propositions, l’un comme l’autre met le corps en action et permet ainsi à l’enfant d’éprouver sa physicalité, son ressenti et de se familiariser à la création d’images corporelles et picturales en lien direct avec ce qu’il vit. 

Tout en développant une approche spécifique du médium à travers le plaisir et la stimulation, l’enfant se retrouve aux confins du geste tracé, du mouvement qui produit du pictural et d’un acte plastique qui révèle une physicalité chorégraphique.

Un thème spécifique est choisi préalablement en accord avec la structure d’accueil. Il fait l’objet d’une étude approfondie, il structure l’activité et facilite la transmission de notions et de vocabulaires propre au domaine plastique, chorégraphique et de manière générale au monde de l’art. 
Thème proposé : Où sont les cosmonautes ?

« Dans le haut du ciel, les planètes nous tournent autour. On ne peut les voir que le soir avec un télescope, mais on peut les imaginer de tous temps. Prêts pour le départ, nos fusées vont nous tourner la tête dans les étoiles. »

TOUS LES OISEAUX
Un projet danse, écriture et arts plastiques
Artistes : Emilie Borgo (chorégraphe, danseuse), Carolina Fonseca (plasticienne) et Emmanuelle Pellegrini (poète, écrivain)
Avec les petites sections de l’école maternelle « Les Rocandolles » de Fresnes-en-Woëvre en collaboration avec le RAM « Les Lucioles » et la Crèche « Les ptits loups ».
avec le soutien logistique de BLIIIDA.

Pour ce projet, nous avons rencontré les enfants du territoire par le biais de petits rendez-vous avec les artistes.
Des rendez-vous où l’on a fait de la danse, de la musique, où l’on a raconté des histoires, inventé des chansons …
Des ombres de plumes à travers un papier transparent, des massages sonores, de doux obstacles remplis de plumes où il faut y tremper le pied, des labyrinthes de papier, des sons d’oiseaux, des sons d’enfants, des mobiles suspendus, de la musique, des objets qui font des bruits étonnants… on pourra s’y perdre, y danser, s’y cacher, s’y lover ou tout simplement y déambuler en jouant avec les ombres, des matières que l’on pourra toucher, des sons à écouter ou des massages à se faire prodiguer.

Ce parcours sensoriel, véritable production d’artiste aura pour visée de rappeler aux enfants tout l’univers parcouru lors des rendez-vous. Il s’agira de basculer du côté du rêve grâce au savoir-faire et à l’imaginaire de l’artiste, qui par le biais de différents objets/matériaux aura créé un parcours à leur échelle.

Ce projet a donné lieu à une exposition et un livre.

Il fait beau : la nouvelle revue du foyer de glorieux

Vendredi 2 avril, l’équipe de Vu D’un Oeuf s’est rendu une nouvelle fois au foyer de glorieux pour travailler sur le projet fanzine. Les résidants lui ont enfin trouvé un nom : Il fait beau ! et le numéro 1 sur le thème du voyage sortira très prochainement…
En attendant, pour cette deuxième séance, tous ont travaillé sur le thème de la nature avec du papier recyclé, de la gravure sur polystyrène et par le biais de la poésie.

Tous les oiseaux

Vendredi 2 avril dernier Emmanuelle Pellegrini et Carolina Fonseca ont pu retourner à l’école maternelle de Fresnes-en-Woëvre pour commencer à fabriquer nos petites habitations d’oiseaux et raconter de belles histoires. Une aubaine juste à l’aube du 3ème confinement !
L’association espère retrouver très vite les enfants pour fabriquer notre jolie canopée.

« IL FAIT BEAU » – 2021

Vendredi 2 avril, l’équipe de Vu D’un Oeuf s’est rendu une nouvelle fois au foyer de glorieux pour travailler au numéro 2 de la revue Il fait beau ! Pour cette deuxième séance, tous ont travaillé sur le thème de la nature avec du papier recyclé, des fleurs séchées, de la gravure sur polystyrène et fait de beaux poèmes.

Le géant de Stenay

Les 22 & 23 mars dernier, l’écrivain Emmanuelle Pellegrini et la plasticienne Florie Bel se sont donné rendez-vous à l’école maternelle de Stenay pour commencer réfléchir à la fabrication de notre géant imaginaire…
Les enfants ont été très créatifs, nulle doute que notre future géant sera haut en couleur !

Le retour des oiseaux…

Le 18 mars, avec la plasticienne Carolina Fonseca et la chorégraphe Emilie Borgo ont a démarré la fin de notre cycle autour des oiseaux avec les tout petits du RAM « Les lucioles ».
Un projet toute petite enfance qui continuera jusqu’au mois de juin en compagnie de la crèche « Les ptits loups » et l’école maternelle « Les Rocandolles » de Fresnes-en-Woëvre.