Astéroïdes

Un Chantier sonore ouvert sur plusieurs éléments constituant l’invention musicale d’aujourd’hui avec une équipe de musiciens à la croisée des chemins : de l’écriture à l’improvisation. Ce nouveau projet convoque des artistes liés à la scène de l’improvisation et de la musique écrite qui, ensemble, se proposent de travailler sur l’écoute et la situation de l’écoute.

Du 15 au 21 octobre 2021

LES MODES DE JEU ET LES PISTES DE TRAVAIL

* Recherche sonore : inventer de nouveaux sons de nouveaux phénomènes sonores. Comment mettre cela en chantier collectivement ?

* Improvisation : échanger sur cette pratique et chercher à en découvrir de nouveau aspects. Vers quels domaines sonores est-il possible d’aller aujourd’hui ?

* Composition : quels signes pour écrire la musique aujourd’hui ? Tentative de jeux collectifs sur des matières et des modes de jeux à élaborer.


LE DÉROULEMENT


Un temps de travail en octobre 2021 au Pôle Culturel de Fresnes-en-Woëvre et dans des lieux spécifiques déterminés par les artistes. Une présentation d’étape de travail est prévue à l’issue de ce temps. Une diffusion est prévue durant l’année 2022 en co-réalisation avec un autre lieu du Grand Est encore à déterminer. Autour du contrebassiste et compositeur franco-allemand Pascal Niggenkemper décrit par le New York City Jazz Records en octobre 2015 comme “l’un des bassistes les plus aventureux de la scène musicale actuelle”, on trouve une équipe de musiciens chevronnés. Ils sont aussi membres de l’ONCEIM (Grand orchestre de Frédéric Blondy), à savoir : la violoniste Patricia Bosshard, le clarinettiste Xavier Charles et le trompettiste Louis Laurain.

L’ÉQUIPE ARTISTIQUE


Patricia Bosshard (CH) / violon
Patricia Bosshard se rend à Montréal à l’âge de vingt ans pour y suivre des études de violon classique. En 1991, elle obtient une licence de rythmique à l’Institut Jacques-Dalcroze, puis elle étudie quatre années à l’EJMA (Ecole de jazz et musiques actuelles) à Lausanne et à l’institut Jaques-Dalcroze de Genève où elle suit des cours de composition et d’électroacoustique avec Rainer Boesch. Elle se perfectionne en violon avec Claire Bernard à Lyon. Patricia Bosshard fonde le trio de jazz Patopolnic avec le contrebassiste Popol Lavanchy et le batteur Nicolas Meyer, ainsi que le duo Despina avec le violoncelliste Pascal Desarzens. Entre 2004 et 2006, Patricia Bosshard a travaillé avec le guitariste Wally Veronesi et le chanteur Thierry Romanens. Ses explorations musicales ne s’arrêtent pas là, puisqu’à la suite d’une commande de composition de Pro Helvetia en 2003, elle sort LOUNGE. Créé en premier lieu pour le jazz festival de Berne, ce projet musical a été recomposé et remixé pour en faire un CD-DVD en 5.1 paru en 2007. Plus inventif encore, IRM, réalisé avec Simon Grab, utilise les sons d’une cabine de résonance magnétique pour en recréer l’ambiance. D’abord récompensé lors du concours « un cinéma pour l’oreille » au LUFF (Lausanne Underground Film and music Festival) en 2009, IRM sort en vinyle et en CD à l’automne 2010 sur le label Everestrecords, nominé meilleur album expérimental au Qwartz de Paris en 2011. En 2009, avec le vidéaste Nicolas Wintsch, elle crée la Cie Dynamo qui produit des performances, installations et spectacles multidisciplinaires, incluant le son, la mise en espace et l’image. En 2009, la violoniste voltige devant une façade au Mapping Festival de Genève. En 2010, ils créent « HoldUp », spectacle audiovisuel où la violoniste, munie de capteurs, influence le son et l’image de par ses mouvements de voltigeuse. Lors du festival de la Cité de Lausanne, ils créent « Cath remix » spectacle dans lequel la Cathédrale est remixée: les cloches sont jouées en direct et leur son transformé, l’orgue a été samplé, la réverbération de la cathédrale est rediffusée à l’extérieur et des images de l’intérieur sont projetées sur sa façade. En 2016, « Fenêtres sur l’extérieur »: la violoniste voltige parmi des images du Vallon de Lausanne projetées sur la façade du Théâtre 2.21. Son travail actuel repose toujours sur l’improvisation, la composition, l’image et la mise en espace du son, l’acoustique et l’électronique. Patricia Bosshard vit à Lausanne, où elle a notamment créé les jingles du nouveau métro (M2).

Xavier Charles (FR) / clarinette
Clarinettiste, il pratique essentiellement l’improvisation, et multiplie les collaborations avec de nombreux musiciens en France et à l’étranger. Il a développé des techniques sur l’instrument inspirées par la matière, les sons du quotidien, du vivant et les langages musicaux contemporains. Il multiplie les collaborations à travers l’Europe et ailleurs (Russie, Maroc, Japon, Canada, États-Unis, Australie, Éthiopie, Argentine, Hollande, Norvège, Suède)… En solo ou avec différentes formations il se produit dans les principaux festivals de musiques improvisées et jazz de France et d’Europe. Ses expériences l’emmènent aux frontières de la musique improvisée, du rock noisy, de l’électroacoustique, du jazz, de la musique traditionnelle.
Outre de nombreuses rencontres improvisées (Otomo Yoshihide, Han Bennink, Mats Gustaffsson, René Lussier, Mickael Vatcher, Konrad Bauer, Malcolm Goldstein, Jean Derome, Sachiko M, Derek Bailey, Michel Doneda, Peter Kowald, Ulrich Philip, Ute Volker, Mathieu Werchowski…), ses principaux projets actuels :

  • Dans Les Arbres » Quartet avec Ivar Grydeland, Ingar Zach, Christian Walumrod (Norvège)
  • « Contest of pleasures » trio avec John Butcher et Axel Doerner (UK-Allemagne)
  • Quartet avec Jean-Philippe Gross, Franz Hautzinger et Lionel Marchetti (France-
    Allemagne)
    http://www.xaviercharles.com/

Louis Laurain (FR) / trompettes, électro, objets
34 ans – Diplômé de trompette du CNSMDP de Paris ; s’intéresse essentiellement aux différentes formes de musique improvisées, travaillant en solo (Unique Horns) et au sein de formations allant du duo au grand ensemble (Die Hochstapler, Actuum, HiFi Lo-Noise, Umlaut Big Band, etc…) ; développe une approche intuitive et spontanée de la musique, tout en inventant un langage personnel et original.
Louis Laurain est un trompettiste, improvisateur et compositeur, basé à Paris. Il travaille principalement dans le domaine de la musique contemporaine, la musique improvisée et le jazz. Né en 1984, il s’est décidé à jouer de la trompette et à étudier le jazz, pour ensuite se pencher sur l’improvisation, aux conservatoires de Lyon (CNR) et Paris (CNSMDP). Tout en développant son propre langage musical personnel et original de son instrument, il se lance dans la recherche à travers différentes collaborations et développe une approche intuitive et spontanée de la musique. Il se penche essentiellement sur les différentes formes de musiques improvisées pour tout un panel de formations allant du solo à la formation orchestrale. Son travail est concentré principalement sur deux sujets. Tout d’abord sur la relation à l’espace dans lequel il se produit. Ensuite, son second travail s’articule autour de l’amplification d’instruments dans l’intention de créer l’illusion d’un «instrument/machine» électrique ou électronique.
http://www.louis-laurain.com/

Pascal Niggenkemper (FR/DE) / contrebasse
Décrit par le New York City Jazz Records en octobre 2015 comme “l’un des bassistes les plus aventureux de la scène musicale actuelle”, le contrebassiste et compositeur franco-allemand Pascal Niggenkemper crée une musique qui explore les zones frontières entre musique improvisée et domaine contemporain, son lieu de prédilection, avec un langage instrumental qui lui est propre en expérimentant notamment de nouvelles techniques de contrebasse. Il commence son parcours musical par lʼapprentissage du violon et du piano avant de passer à la contrebasse. En 1999 il sʼinstalle à Cologne et étudie à la Hochschule für Musik Köln la contrebasse jazz et classique.  De 2005 à 2015 Pascal élit domicile à New York où il participe activement à la scène musicale créative. Boursier du DAAD, il étudie à la Manhattan School of Music et y obtient son ʻMaster Of Music Performanceʼ.  Il fonde le trio ʻPNTrioʼ avec Robin Verheyen et Tyshawn Sorey. Suivent de nombreuses tournées en Europe et des concerts à New York, Philadelphie et Washington. En trio avec Simon Nabatov et Gerald Cleaver, il enregistre le CD ‘Upcoming Hurricane’ pour NoBusiness Records en 2011. Ce CD fait partie des ‘ALBUMS OF THE YEAR 2011ʼ dans ‘The New York City Jazz Records’. En 2011, en coopération avec Jazzdor Strasbourg-Berlin, Pascal forme le septet Vision7 qui enregistre en 2013 le CD « Lucky Prime » sous le label Clean Feed Records. Son solo de contrebasse « Look With Thine Ears » a été présenté à de nombreux festivals tels que le Jazzdor à Strasbourg, le Jazz à Luz ou encore le Blow Out! à Oslo. En 2014, pour le festival Vive le Jazz à Cologne il présente le double trio (triple duo) ‘le 7ème continent’. (CD ‘talking trash’ Clean Feed Record, 2016). Depuis cet ensemble s’est produit au VinterJazz à Copenhague, Jazz à Luz, Maison Heinrich Heine à Paris et au Aufsturz à Berlin.