19 au 24 novembre 2016 – EXPOSITION « CONVERGENCES » DE VÉRONIQUE BALIN-KOURGOUSOFF

VBK

VBK décline des séries éclectiques, travaillées durant de longues périodes, ou happées fugitivement. Toutes, pourtant font convergence : une fois dégagé le caractère anecdotique du sujet, il ne subsiste que l’essence et l’intérêt profond de l’artiste : la vibration. Vibration de la matière, des couleurs, des mots, vibration de la lumière. Ouverture au public : samedi de 14h à 18h, dimanche à partir de 15h30, du lundi au jeudi de 9h à 17h. Lieu : Pôle Culturel. Entrée libre (visites de groupes sur demande).

20 novembre 2016 – VERNISSAGE SPECTACLE SKETT DANSE

Par Wajdi Gagui (Tunisie) Cie Col’jam

SKETT est une réflexion citoyenne sur l’art, une réflexion sur l’Autre, sur l’artiste et sur le corps dans son environnement. SKETT est un reflet des différentes tendances socio-politiques, avant et après le 14 janvier 2011 (soulèvement populaire tunisien). La roue de la vie et de l’Histoire. La Danse peut les restituer sur scène. Mais elle peut aller au-delà, pressentir l’avenir. SKETT est notre position du moment : le discours ne résout rien. SKETT, c’est le Silence (en arabe) : actuellement, il est prodigieusement parlant.
Lieu : Pôle Culturel. Entrée tarif unique 5 euros.

11 juin 2016 – DÉVERNISSAGE-CONCERT

L’occasion de découvrir deux artistes fascinés eux aussi par les matières du métal à la pierre, des ressorts aux murmures des animaux.

Solo Lee Patterson, objets (Manchester, Royaume-Uni)

Lee Patterson est fasciné par les sons (exotiques ?) du quotidien. Il en est arrivé à considérer le monde comme un générateur de trésors sonores cachés sous l’apparence du quotidien : les voitures qui passent, la résonance du vent, le clapotis de l’eau. Son solo est joué sur une table remplie d’objets : verres en cristal, pierres diverses, craies, ressorts… Le mixage de ces deux mondes nous donne à entendre des merveilles inouïes. Et le monde sonore s’agrandit à nos oreilles !

« Moraine » Solo Xavier Saiki, Guitare (Revermont, France)

Une guitare électrique qui fait corps avec l’ampli. Une multitude de petits objets qui viennent se joindre aux vibrations des cordes, tantôt pour étouffer le son, tantôt pour provoquer des décharges sonores.  Le travail du temps qui passe, qui modèle le paysage de son imperceptible avancée. Une première sensation d’immobilité alors que tout est en mouvement. Le fil tenu peut se rompre à tout instant dans un fracas tonitruant…
Lieu Pôle Culturel. Entrée libre

06 au 11 juin 2016 – EXPOSITION ÊTRE(S) D’AILLEURS D’ÉRIC DELACROIX

62

Morceaux de machines, anciens outils à l’abandon, vieux clou trouvé dans un chemin… Métal tordu, métal rouillé. Ce sont les objets qui soufflent leur deuxième vie à Eric Delacroix : au fur et à mesure ils révèlent leur essence, leur nouvelle incarnation et deviennent alors oiseaux, personnages, animaux… Ma démarche créative consiste à faire ressortir de ces matériaux récupérés toutes leurs qualités esthétiques.
Horaires d’ouverture au public : Lundi-Vendredi de 09h à 17h / Samedi à partir de 13h. Lieu Pôle Culturel. Entrée libre. Visites de groupes sur demande.

Exposition « Paroles de Faire »

« Le printemps du Grand Meaulnes », festival littéraire aujourd’hui et demain. Vu D’un Oeuf expose les travaux et maquettes préparatoires à la sculpture sonore « Paroles de Faire », réalisation collaborative d’Eric Delacroix et Xavier Saiki avec les enfants de CM2 de Fresnes en W et Haudainville. Passez Nous voir !

IMG_20160521_120219

Croquer les Fougères le 24 janvier

24 janvier 2016/ Théâtre de Verdun/ A partir de 10h
Le programme :
« Croquer les Fougères » dans le cadre de « Mémoire vivante »

Avec : Emilie Borgo et Céline Larrère (danseuses et chorégraphes), Elisabeth Flunger et Lee Patterson (musiciens), Stéphane Collin (cinéaste), Laurence Lenhard (géographe, ingénieur), Emmanuelle Pellegrini (poète sonore/performeuse- Coordination artistique). Et la participation de Jérémy Damian (sociologue).

Arpenter les paysages pour voir et sentir les forêts : Argonne, Woëvre, Côtes de Meuse. Aller sous la terre à Vauquois ou à Vaux, ramper dans les fougères. Rencontrer une salamandre et un ver luisant, croiser les tritons ou les lapins de Garenne.

Passer du front à l’arrière front.  Marcher en silence à la cote 304 et pique-niquer au fort de Douaumont. Déambuler dans le camp nègre et interviewer les insectes. Parler aux chênes centenaires et prendre des nouvelles des poilus. Filmer des courses dans la forêt et se coucher pour dormir face au ciel. Ecouter les engins de forestage et enregistrer le vol des chauve-souris. Déchiffrer les chansons des Tommys et lire le journal d’un sniper. Chercher Max le canon perdu et trouver une balle ou une semelle de godillot.

Se demander s’il y a des monuments aux morts en Allemagne, en Italie, en Angleterre ? Se jeter dans le foin et rencontrer un historien. Buter sur le béton et la ferraille. Toucher les stalactites et les mousses souterraines.

10h-11h

Conférence thématique « Des âmes et des fougères » consacrée aux questions du paysage et des éléments naturels du champ de bataille et à la présence du corps et de la mort. Avec Jérémy Damian (docteur en sociologie, UPMF, Grenoble 2) et Laurence Lenhard (géographe et ingénieur en environnement, Polytech Tours).

Performances hasardeuses (11h-11h15 puis 13h40-14h puis 15h-15h20)
Performance corps/poésie/vidéo/son (13h-13h40)